Conseils pour changer sa pratique de jeu de hasard et d'argent

Un joueur peut sentir que sa pratique de jeu lui échappe, qu’il commence à perdre le contrôle. Certaines difficultés peuvent alors apparaître. Il est peut-être temps de modérer sa pratique de jeu. En jouant moins ou en arrêtant de jouer, vous éviterez que des conséquences négatives importantes liées au jeu apparaissent dans votre vie.

Repérer les situations à risque de jeu

Le joueur peut rencontrer certaines situations ou vivre certaines émotions qui vont déclencher l’envie d’aller jouer (par exemple, après une dispute ou lorsqu’il se sent joyeux). Pour un joueur qui essaie de garder une pratique modérée du jeu, ces situations peuvent être à risque de perte de contrôle.
Ces facteurs de risque sont très variables d’un joueur à l’autre. Il est important pour chacun de bien identifier les siens pour apprendre à les gérer.

 

Se fixer des limites d’argent

Il est prudent de fixer à l’avance la somme que l’on souhaite dépenser au jeu, en fonction de son budget et de ne pas dépasser cette limite.

Si cela est nécessaire, lorsque la personne ira jouer, elle n’aura sur elle que cette somme d’argent liquide préalablement fixée et laissera ses cartes bancaires et chéquiers à la maison. Par ailleurs, il peut lui être utile de faire le point au cours de la séance de jeu et de vérifier si elle a les moyens de continuer.

Le joueur en perte de contrôle pourra demander l’intervention d’une personne de son entourage ou d’un conseiller financier pour l’aider à gérer son argent.

Sur Internet, il est également possible à tout moment de se fixer des limites d’argent via son compte-joueur.

 

Eviter les occasions de jouer

Si l’occasion ou l’envie de jouer se présente, le joueur prendra le temps de se demander si son budget le lui permet et s’il estime pouvoir maîtriser son jeu.
Lorsque cela est nécessaire, le joueur évitera pendant un certain temps de fréquenter les lieux de jeu. La proximité d'un lieu de jeu peut en effet constituer une occasion à laquelle le joueur aura des difficultés à résister.

 

Changer ses habitudes

Le joueur trouvera des avantages à modifier certaines de ses habitudes de vie les plus à risque pour ne pas être tenté de jouer. Par exemple, pour une personne qui a l’habitude de jouer en rentrant du travail, il peut être utile de modifier ses trajets pour s’assurer qu’une occasion de jeu ne se présente pas sur la route. Il peut également être intéressant de modifier son emploi du temps ou ses horaires lorsque cela est possible.
Par ailleurs, si le joueur a dans son entourage des amis ou collègues qui s’adonnent au jeu, il pourra limiter les sorties avec eux pendant un temps. Il pourra également les informer de ses efforts actuels pour garder une pratique modérée de sa pratique de jeu.

 

Réfléchir à son comportement en lien avec le jeu

Il est utile de se rappeler régulièrement sur quels principes sont basés les jeux de hasard et d’argent. Notamment n’oublions pas que le hasard ne peut pas se contrôler ! Pour s’assurer de garder le contrôle sur le jeu, il est conseillé au joueur de faire une pause pendant le jeu et de réfléchir à ce qu’il fait. En effet, dans le feu de l’action, le joueur peut s’imaginer pouvoir contrôler l’issue du jeu…
Il est également fréquent que le joueur se trouve des excuses pour aller jouer ou croit qu’il est en mesure de gérer la situation de jeu…même si celle-ci lui a déjà fait du tort.
Il faut rester réaliste. Se souvenir de toutes les fois où le joueur s’est dit ça et les conséquences que cela a entraînées peut lui servir de «piqûre de rappel».
Enfin, le joueur gardera toujours en mémoire ce qui le motive à diminuer ou arrêter de jouer afin de bien garder la maîtrise sur le jeu.

 

Pratiquer d’autres activités

Le jeu peut être pour le joueur un moyen d’évasion afin d’échapper aux difficultés de la vie quotidienne ou à un sentiment de déprime, mais également un moyen de lutter contre l’ennui ou la solitude. Il est donc important pour le joueur de retrouver ou découvrir d’autres sources de plaisir.

Celui-ci trouvera des bénéfices à réfléchir aux activités qu’il aimait pratiquer dans le passé et qui ont été abandonnées à cause du jeu. Il pourra recommencer progressivement à les pratiquer ou trouver de nouvelles activités agréables ou excitantes.

Certaines activités peuvent être planifiées spécifiquement lors de périodes à risque de jeu, par exemple le jour où le joueur reçoit son salaire, au cours de moments d’ennui ou de solitude, etc.

 

S’auto-exclure des lieux de jeux

En France, toute personne souhaitant se faire interdire de jeux de manière volontaire doit le faire elle-même. Cette mesure est personnelle et confidentielle.
Cette mesure d’interdiction s’étend uniquement sur le territoire national. Elle est valable dans tous les casinos, cercles de jeux et sites de jeux en ligne
autorisés en France.

L’exclusion des jeux est prononcée pour une durée de 3 ans non réductible. Cela signifie qu'aucune levée de la mesure ne sera effectuée
avant la fin de la période des 3 années d’interdiction.

Au terme de cette première période d'exclusion de 3 ans :

Rendez-vous sur le site https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15814 pour faire votre pré-demande sur Internet ou connaitre les démarches à faire pour un envoi de la demande par courrier.

 

D’autres mesures d’auto-exclusion plus souples existent :

 

Demander de l’aide

Le joueur en difficulté ne doit pas hésiter à parler et à solliciter l’aide d’une personne de confiance dans son entourage. Cette personne peut être un membre de la famille, un ami, un collègue ou un professionnel de santé.

Si le joueur s’aperçoit qu’il ne réussit plus à maîtriser sa pratique de jeu et que celle-ci entraîne des conséquences négatives dans sa vie, il peut demander de l'aide auprès de professionnels spécialisés dans le domaine (financier, médical, social, etc.).

En France, les professionnels de santé accueillent des personnes présentant un problème de jeu voire une dépendance aux jeux de hasard et d’argent exercent au sein de services spécialisés prenant en charge tous les problèmes d’addiction : addiction à des substances psychoactives comme l’alcool, et également comportementales comme les jeux d’argent ou les jeux vidéo. Par ailleurs, certains psychiatres ou psychologues exerçant en ville peuvent également être une ressource.

Ces lieux vous accueilleront sur rendez-vous et vous permettront de faire un premier point sur votre pratique de jeu et, si vous le souhaitez, de revenir et de mettre en place un suivi avec un professionnel qui vous aidera à modérer ou arrêter votre pratique des jeux d’argent.

En plus d’une prise en charge psychologique, ces lieux permettent en général de rencontrer une assistante sociale qui vous aidera dans la gestion de vos difficultés financières.

A titre indicatif et de manière non- exhaustive, voici un lien vers les établissements de santé en France proposant un service des soins spécialisés dans la dépendance aux jeux d’argent.

 

» Voir l'annuaire des centres de soins

 

Liens utiles

Pour les joueurs et leur entourage

ADALIS (Addictions Drogues Alcool Info Service) propose une ligne téléphonique afin d'informer et/ou de parler des difficultés liées au jeu. Vous pouvez appeler directement la ligne "Joueurs écoute info service" ou laisser vos coordonées et vos disponibiltés afin qu'un conseiller vous rappelle. Ce service est anonyme, confidentiel et gratuit.     

www.joueurs-info-service.fr

 

L’association SOS Joueurs propose une ligne téléphonique pour vous informer sur le jeu excessif. Après un premier échange téléphonique, un conseiller peut vous orienter sur une structure relais proche de chez vous.

www.sos-joueurs.org

 

Prévention du suicide

Le jeu excessif peut amener des joueurs à un sentiment de détresse intense qui les conduit parfois à envisager le suicide. L’association Suicide Ecoute met à votre disposition un site Internet et une ligne téléphonique.

www.suicide-ecoute.fr - 01 45 39 40 00 (7j/7, 24h/24)

 

Service d’écoute

Le jeu excessif peut avoir pour conséquence un sentiment de mal-être, de tristesse et de solitude. SOS Amitié propose une ligne téléphonique et un site Internet www.sos-amitie.org pour accueillir votre parole.

 

Aide et information sur les drogues

Si vous vous posez des questions ou rencontrer des difficultés avec certaines drogues, Drogues info service met à votre disposition un site Internet et des lignes téléphoniques pour vous informer et vous aider.

http://www.drogues-info-service.fr/ - Drogues info service : 0 800 23 13 13 - Ecoute alcool : 0 811 91 30 30 - Ecoute cannabis : 0 811 91 20 20

 

Aide et information pour les jeunes

Vous pouvez vous informer, poser des questions et échanger dans un espace spécialisé sur les problématiques des jeunes. Fil santé jeunes a mis en place un site Internet et une ligne téléphonique.

http://www.filsantejeunes.com/ - 32 24 ou 01 44 93 30 74 (depuis un portable). Coût d’une communication ordinaire. 7j/7 de 8h à minuit

 

Aide au budget et droits des consommateurs

L’association CRESUS vous aide si vous avez des difficultés financières, des impayés de crédit, un endettement excessif, etc. Cette association fournit également des informations sur vos droits et vous conseille. CRESUS est présent dans la France entière.

www.cresusalsace.org

 

14/05/2019

Espace documentaire

Recherchez et consultez les ressources documentaires.

En savoir plus »

 

Création site internet : Agence web Images Créations