Courir ou manger du chocolat, un choix dicté par les récepteurs cannabinoïdes

Logo Inserm 90 Les chercheurs ont développé un modèle dans lequel, après apprentissage, les souris avaient le choix entre une activité physique et de la nourriture chocolatée. La motivation pour l’activité physique l’a emporté, à l’exception des souris dépourvues de récepteur CB1 de manière globale ou uniquement dans les neurones GABAergiques qui, elles, ont montré une préférence pour la nourriture.

» Lire l'article (Service de presse Inserm)

Espace documentaire

Recherchez et consultez les ressources documentaires.

En savoir plus »

 

Création site internet : Agence web Images Créations