Espace documentaire

L'entraînement cognitif : une nouvelle voie dans la prise en charge du jeu d'argent pathologique ?

Auteurs : A. Luquiens, R. Miranda, A. Benyamina, A. Carré, H.-J. Aubin - Date de parution : 19/10/2018 - Article (anglais) : Addiction aux jeux de hasard et d'argent L'entraînement cognitif est une modalité de soin de plus en plus étudiée pour la prise en charge des troubles addictifs liés à des substances. Cette revue de littérature vise à évaluer l'utilisation et l'efficacité de l'entrainement cognitif pour un trouble addictif sans substance : le jeu d'argent pathologique.Malgré une littérature de plus en plus abondante sur les déficits cognitifs impliqués dans le jeu d'argent pathologique et sur l'entraînement cognitif en santé mentale, aucune donnée d'utilisation ou d'efficacité de l'entraînement cognitif pour le jeu d'argent pathologique n'est encore disponible. Toutefois, des études sont en cours et les premiers résultats devraient bientôt paraître.Ce délai est l'occasion de tirer des enseignements d'essais dans des domaines proches tels que les troubles addictifs liés aux substances, afin de produire des données d'efficacité robustes et rapidement applicables sur les programmes candidats pour le jeu d'argent pathologique. En effet, les données existantes sur l'entraînement cognitif ont soulevé un certain nombre de problèmes méthodologiques, qui devraient être pris en compte lors des premiers essais dans le domaine du jeu d'argent pathologique, et notamment : distinguer les environnements neutres, qui visent une vulnérabilité générale, ou spécifique au jeu, qui visent une vulnérabilité exprimée uniquement dans le contexte du jeu ; mettre en place des « groupes contrôles » appropriés pour lesquels l'intervention n'induit pas d'effet sur les fonctions cognitives ciblées, y compris dans le cadre d'un entraînement spécifique de l'addiction ; inclure des évaluations cliniques et neuropsychologiques pour avoir des informations sur les mécanismes d'action sous-jacents ; etc...

Visualiser la page du site

Les challenges de la classification des troubles du comportement alimentaire : comment mieux définir l'anorexie mentale sévère et persistante ?

Auteurs : P. Hay, S. Touyz - Date de parution : 02/12/2018 - Article (anglais) : Addictions alimentaires A l'occasion de la parution prochaine de l'ICD-11, les auteurs, de cette lettre éditoriale, soulignent les difficultés rencontrées pour définir certains stades cliniques des troubles du comportement alimentaire en particulier le concept de « trouble sévère et persistant ». Ce manque de définition claire a un impact sur le pronostic de la maladie et sur l'efficacité des prises en charge proposées. Ils proposent une définition de l'anorexie mentale sévère et persistante composée de 3 critères : 1) Avoir un impact fonctionnel cliniquement significatif défini par un appauvrissement ou une faible qualité de vie avec une restriction alimentaire soutenue conduisant à un état de dénutrition persistant, une surestimation du poids ou de la silhouette et des cognitions alimentaires erronées, 2) Souffrir d'anorexie mentale depuis plusieurs années (3 ans au minimum), 3) Avoir suivi sans succès au moins deux lignes de traitement de référence avec un encadrement approprié (clinicien et établissement) intégrant à la fois une évaluation diagnostique, une évaluation des connaissances du patient sur sa maladie et une évaluation de son stade de changement.

Visualiser la page du site

La contribution des facteurs de personnalité et de genre pour mesurer l'addiction sexuelle chez les hommes et les femmes qui utilisent Internet à des fins sexuelles

Auteurs : L. Shimoni, M. Dayan, K. Cohen, A. Weinstein - Date de parution : 08/09/2018 - Article (anglais) : Dépendances affectives et sexuelles Cet article résume une recherche portant sur les individus fréquentant des sites afin de trouver des partenaires sexuels. Cette étude a confirmé des scores plus élevés de dépendance sexuelle chez les hommes que chez les femmes. Chez les hommes, le névrotisme était associé à une plus grande propension à la dépendance sexuelle.Les résultats de cette étude soutiennent le point de vue de MD. Griffiths (2017) qui a suggéré que les facteurs de personnalité ne pouvaient pas expliquer exclusivement la dépendance. En effet, l'addiction résulte de facteurs biologiques et psychosociaux qui sont influencés par des déterminants internes et externes.

Visualiser la page du site

Les préjudices liés aux jeux de hasard et d'argent en ligne : de l'identification à l'action de santé publique

Auteurs : E. Papineau, F. Lemétayer, G. Lacroix, S. Sévigny - Date de parution : 02/12/2018 - Rapport : Addiction aux jeux de hasard et d'argent Ce rapport révèle que le jeu en ligne accentue le nombre et l'intensité des impacts vécus par les joueurs et leur entourage dans plusieurs sphères de leur vie. Ils démontrent également que le fait de jouer à la fois en ligne et hors-ligne favorise considérablement le jeu excessif et augmente les préjudices en nombre et en intensité. Les auteurs y dégagent des pistes d'action en matière de prévention, d'encadrement du jeu en ligne, de surveillance et de recherche.

Visualiser la page du site

La place des parents dans la thérapie familiale des enfants et adolescents souffrant de troubles du comportement alimentaire

Auteurs : S. Cook-Darzens - Date de parution : 07/12/2018 - Article : Addictions alimentaires L'auteur rappelle dans une première partie que les parents dans des situations de troubles de comportement alimentaire de leurs enfants ont été écartés des soins. Elle montre qu'aujourd'hui, ils sont perçus comme faisant partie de la solution plutôt que du problème et placés dans une position centrale de partenaires de soins. Elle expose toutes les formes de thérapie familiale qui ont émergé (Méthode de Maudsley et Family-Based Treatment), avec pour particularité de mobiliser fortement les parents comme agents de changement, notamment dans l'amélioration de la symptomatologie alimentaire. Les points forts et dangers de ce modèle sont évoqués et un modèle plus complet et intégratif, le « modèle familial de Robert Debré », est proposé comme alternative possible. Une vignette clinique vient illustrer quelques applications pratiques de ce modèle.

Visualiser la page du site

10% des adultes éprouvent une difficulté à maîtriser leurs comportements

Auteurs : Santélog - Date de parution : 20/12/2018 - Article : Dépendances affectives et sexuelles C'est le résultat d'un sondage mené par une équipe du « Department of Family Medicine and Community Health » de l'Université du Minnesota qui a constaté que chez près d'un adulte sur 10, il existait une détresse associée à une difficulté à maîtriser les sentiments et les comportements sexuels. Ces données révèlent une prévalence très élevée de cette forme de trouble compulsif du comportement sexuel ou « hypersexualité ».

Visualiser la page du site

Famille « tout-écran » ou famille « moins-d'écrans » ?

Auteurs : E. Baton-Hervé - Date de parution : 20/12/2018 - Article : Nouvelles technologies E. Baton Hervé est formée aux Sciences de l'information et de la communication. Elle a créé un blog dans le but d'apporter des connaissances et des informations pertinentes sur l'univers des médias et des technologies numériques et d'aider à la gestion des écrans dans l'univers familial. Dans cet article, elle critique la façon dont l'Union nationale des associations familiales (en partenariat avec le Centre pour l'éducation aux médias et à l'information - CLEMI) a traité la question des écrans en famille, lui reprochant de ne pas « délivrer un discours objectif et cohérent ».

Visualiser la page du site

Utilisation d'Instagram, aptitude à critiquer les médias et symptômes de troubles du comportement alimentaire chez les adolescentes : une étude exploratoire

Auteurs : T. Melioli, N. Gonzalez,Y. El Jazouli, A. Valla, M. Girard, H. Chabrol et al. - Date de parution : 02/12/2018 - Article : Addictions alimentaires Un manque de données empiriques existe concernant la relation entre l'utilisation des réseaux sociaux et les symptômes de troubles du comportement alimentaire (TCA)... Dans ce contexte, les objectifs de cette étude étaient : 1) d'examiner les relations entre l'utilisation d'Instagram et les symptômes de TCA ; 2) d'explorer le rôle modérateur de l'aptitude à critiquer les médias dans cette relation. Un échantillon de 170 adolescentes a complété un questionnaire mesurant les symptômes de TCA, l'aptitude à critiquer les médias ainsi que l'utilisation d'Instagram. Les résultats ont montré une corrélation faible et positive entre la fréquence d'utilisation d'Instagram, l'insatisfaction corporelle et la recherche de la minceur. L'aptitude à critiquer les médias modérait la relation entre l'utilisation d'Instagram et les symptômes de TCA. Ces résultats suggèrent que l'utilisation d'Instagram pourrait être un facteur de risque de TCA et que développer l'aptitude à critiquer les médias auprès des adolescentes pourrait s'avérer bénéfique dans la prévention des TCA. Dans le cadre des thérapies cognitivo-comportementales, il pourrait être intéressant de travailler avec les patients les croyances associées aux médias et de proposer des exercices de dissonances cognitives.

Visualiser la page du site
Recherche par mots clés

Recherche par types de document et thématiques

Agenda

Parcours Parentalité écrans

Parcours Parentalité écrans

 3 ateliers thématiques sont proposés aux parents par CDC Mutuelle en partenariat avec la Mutalité française Ile-de-France et l'école des parents et des éducateurs les mercredi 12 décembre 2018, 9 janvier et 23 janvier 2019 à Paris (9ème).

» En savoir plus et s'inscrire

Séminaire de psychopathologie des TCA

Séminaire de psychopathologie des TCA

Ce séminaire est composé de 10 conférences qui auront lieu les mardis à partir du mardi 16 octobre 2018 jusqu'au mardi 25 juin 2019.

» Télécharger le programme

Création site internet : Agence web Images Créations