Espace documentaire

Etes-vous dépendant affectif ?

Auteurs : C. Tourmente - Date de parution : 27/11/2018 - Article : Dépendances affectives et sexuelles La dépendance affective concernerait 0,7% des personnes. Elle se caractérise par un besoin général et excessif d'être pris en charge. On y trouve de la soumission et une crainte de la séparation. Le vrai dépendant affectif est souvent dans le déni et n'éprouve pas le besoin de consulter. C'est le plus souvent une thérapie comportementale et cognitive qui sera conseillée pour permettre à la personne d'agir sur les difficultés d'affirmation de soi et la peur de l'indépendance.

Visualiser la page du site

Les nouvelles technologies déstabilisent la famille

Auteurs : P. Pinto Gomes - Date de parution : 22/11/2018 - Article : Cyberdépendances Le journal « La Croix » s'est penché sur la question de l'utilisation des écrans en famille ; surtout qu'un sondage a révélé qu'une famille française possèdait 9,8 écrans en moyenne et passait entre 4 et 8 heures par jour devant selon les âges.François de Singly, sociologue de la famille s'inquiète d'un « temps qualitatif » passé avec l'enfant quand l'adulte se transforme petit à petit en un être multi-attentionnel. L'adolescence peut s'accompagner aussi de relations tendues avec le parent à propos de l'utilisation des écrans. Il termine en faisant remarquer que « la famille doit trouver un équilibre entre les temps communs et les temps fractionnés pour éviter le risque du « côte à côte » et de « l'affaiblissement du lien ».

Visualiser la page du site

Je pense trop au sexe, que faire ?

Auteurs : R. Oppenheimer - Date de parution : 29/11/2018" - Article : Dépendances affectives et sexuelles L'auteur de l'article, psychanalyste, tente de donner une définition de l'addiction sexuelle. Penser au sexe devient excessif quand cela empêche de mener sa vie quotidienne normalement ou de se concentrer au travail ou à l'école par exemple. Pour l'instant l'addiction au sexe n'est pas reconnue comme une pathologie et il n'existe pas de traitement. C'est une consultation avec un psychiatre ou un psychologue qui permettra de déterminer quelle approche et quel traitement seront les plus adaptés.

Visualiser la page du site

Mieux que le jeu, c'est possible de réécrire son histoire

Auteurs : Association des intervenants en dépendance du Québec (AIDQ) - Date de parution : 03/11/2018 - Vidéo : Addiction aux jeux de hasard et d'argent Ces deux capsules vidéo réalisées par l'Association des intervenants en dépendance du Québec montrent deux témoignages d'anciens addicts aux jeux de hasard et d'argent. Denise était accro aux machines de vidéo-poker et Raynald gros joueur de jeux de casino (roulette, baccara...). Ils expliquent en particulier comment s'est installée leur addiction avec au départ, le gain d'une grosse somme. Les grosses pertes d'argent ont été le déclic pour entamer un soin. La thérapie fonctionne sur la déconstruction des cognitions erronées et la conduite du changement.

Visualiser la page du site

La famille Tout-Ecran : découvrez la série !

Auteurs : Caisse d'allocations familiales - Date de parution : 27/11/2018 - Vidéo : Cyberdépendances Cette série de courtes vidéos proposées sur le site Internet de la Caisse d'allocations familiales, en partenariat avec le Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (Clémi) aborde des thématiques comme : les écrans et les problèmes de sommeil , le temps d'écran (« Enfants et écrans : où sont les limites ? », « Eduquer les enfants au numérique : pas si facile ! »).

Visualiser la page du site

La famille « Tout-Écran », le guide

Auteurs : Caisse d'allocations familiales - Date de parution : 08/11/2018 - Guide : Cyberdépendances Ce guide réalisé conjointement par la Caisse d'allocations familiales (CAF) et le Centre dédié à l'éducation aux médias et à l'information pour le ministère de l'Éducation nationale (CLEMI) a pour vocation de fournir des éclairages utiles et des conseils pratiques aux familles, mais aussi à l'ensemble des acteurs éducatifs et associatifs.Il se compose de 5 chapitres : « Apprendre à vos enfants à s'informer », « Conseiller vos enfants sur l'usage des réseaux sociaux », « Maîtriser le temps dédié aux écrans en famille », « Protéger vos enfants des images violentes », « S'engager et s'impliquer en tant que parents ».

Visualiser la page du site

Comment le digital modifie notre cerveau

Auteurs : A. Boehly, P.-M. de Biasi, O. Houdé - Date de parution : 22/11/2018 - Emission de radio : Nouvelles technologies Les écrans et outils numériques ont changé notre appréhension du monde. Nous « sur-sollicitons » notre cerveau en passant très rapidement d'une information à l'autre. Comment ce monde digital modifie notre rapport à la connaissance, aux autres ? Quel impact ont les outils numériques sur le développement cognitif des enfants ? Quid demain avec l'arrivée de la 5G ou l'intelligence artificielle ? Autant de questions auxquelles les invités de l'émission « Grand bien vous fasse » de France Inter tentent de répondre.

Visualiser la page du site

Classification des femmes consultant pour un trouble de jeu d'argent pathologique

Auteurs : R. Granero, F. Fernández-Aranda, G. Mestre-Bach, T. Steward, B. García-Caro, F. Prever et al. - Date de parution : 02/09/2018 - Article (anglais) : Addiction aux jeux de hasard et d'argent Malgré une prévalence en augmentation des troubles de jeu d'argent pathologique chez les femmes, peu d'études se sont attachées à définir des profils cliniques associés au jeu pathologique (JP) chez les femmes. Cet article présente les résultats d'une classification basée sur les caractéristiques cliniques (psychopathologie et personnalité) et sociodémographiques d'un échantillon de 280 femmes ayant consulté pour un JP sur la période 2005-2015. Trois clusters étaient ainsi retrouvés : (a) le cluster 1 (n=82, 29.3%) était considéré comme « très dysfonctionnel » car il présentait les plus hauts niveaux de sévérité du JP, de psychopathologie comorbide, de recherche de nouveauté, d'évitement du danger et de transcendance, ainsi que les plus bas niveaux d'auto-détermination et de coopération; (b) le cluster 2 (n=142, 50.7%) était considéré comme « dysfonctionnel » car il présentait des niveaux intermédiaires de sévérité du JP et de psychopathologie comorbide; (c) le cluster 3 (n=56, 20.0%) était considéré comme « fonctionnel » car il présentait les plus bas scores de sévérité du JP et de psychopathologie comorbide, et un profil de personnalité caractérisé par des niveaux bas de recherche de nouveauté, d'évitement du danger et de transcendance, ainsi que les niveaux les plus élevés d'auto-détermination et de coopération. Les auteurs concluent que l'identification des caractéristiques des femmes atteintes de JP est essentielle pour développer des programmes de prévention et des protocoles de traitement adaptés à cette population peu prise en compte.

Visualiser la page du site
Recherche par mots clés

Recherche par types de document et thématiques

Agenda

Formation sur les usages et les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo

Formation sur les usages et les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo

 Cycle de formations sur la prévention aux usages chez les enfants et aux usages excessifs des écrans et nouveaux médias qui se déroulera entre le mercredi 20 février et le mercredi 4 décembre 2019 à Namur. Parmi les thématiques abordées : les écrans durant l’enfance et les usages et usages excessifs des jeux vidéo.

» Voir les dates des formations

CHEMSEX : comment optimiser les soins

CHEMSEX : comment optimiser les soins

Conférence organisée par l'Institut fédératif des addictions comportementales (IFAC) et l'Association du centre fédératif inter-addictif et de liaison (ACFIAL), le mardi 5 mars 2019 (12h30-13h30) à Nantes (Amphithéâtre Denis Escande - IRS-UN, 8 quai Moncousu).

» Télécharger le programme 2018-2019

Création site internet : Agence web Images Créations