Les types de prise en charge des addictions comportementales

Selon le type d'addiction comportementale et les conséquences physiques, sociales et relationnelles qu'elles occasionnent, la proposition de traitement sera différente.
Les soins ambulatoires intensifs vont être la base de la prise en charge des addictions comportementales. En effet la prise en charge de ces problématiques doit se dérouler sur une longue durée. Les avancées dans le soin sont conçues comme des étapes progressives. Les éléments de prévention de la rechute doivent être intégrés à ces prises en charge.

 

Les approches individuelles

Elles sont essentielles dans ces prises en charge afin de permettre à l'individu, en s'appuyant, sur une relation de confiance auprès d'un soignant référant de progresser dans la lutte contre ces troubles. Les entretiens individuels peuvent s'appuyer sur différents modèle psychothérapeutiques : psychothérapies de soutien, entretiens motivationnels, thérapies cognitives et comportementales, thérapie psychanalytique...

 

Les approches familiales

Elles sont particulièrement recommandées dans les problématiques addictives. En effet, les enjeux relationnels et les conséquences familiales sont particulièrement intenses et nécessitent d'être bien appréhendés par les soignants.

 

La prise en charge médicamenteuse

Elle est généralement réservée au traitement des comorbidités psychiatriques ou addictives notamment pour les symptômes dépressifs, et les troubles anxieux.

 

Les groupes de parole pour l'entourage

Nous proposons aux parents différents groupes d'échanges en fonction des problématiques. Ils pourront échanger sur leurs questionnements, leurs craintes et donner diverses informations. Ces groupes peuvent aider à reposer un cadre éducatif. Ils permettent d'apporter un soutien et d'aborder les difficultés avec un angle un peu décalé. Les groupes peuvent favoriser un « déblocage » des relations familiales figées.

 

» Groupe "Entourage Jeux vidéo" à l'Espace Barbara (Nantes) : Prochainement le calendrier

 

Les groupes de soutien par les pairs

Il existe des groupes d'entraide pour les addictions comportementales (voir aussi la page « Sites d'aide en ligne »). Ces groupes peuvent être proposés au sein des centres de soins. Ils sont animés et régulés par des professionnels. D'autres, généralement sur un mode associatif, sont autonomes et permettent d'échanger avec le groupe de pairs.

 

Prise en charge spécifique pour les troubles du comportement alimentaire

Comme pour les autres addictions, les addictions alimentaires nécessitent une prise en charge au travers de soins ambulatoires plus ou moins intensifs. Dans certains cas, une hospitalisation s'avère nécessaire.

Après une évaluation globale (biopsychosociale) du patient qui permet de détecter les signes de gravité, celui-ci pourra s'engager dans une prise en charge thérapeutique consentie.


Elle pourra comporter :

 

Une éventuelle prise en charge sociale

Elle peut s'avérer indispensable dans le processus de soins de diverses addictions comportementales. En effet les enjeux financiers, d'autonomie budgétaire, les difficultés d'insertion scolaire ou professionnelle sont particulièrement intenses dans ces situations.

 

L'hospitalisation

Des hospitalisations sont parfois proposées. Elles ne doivent pas être la règle. Elles sont indiquées lorsque que la prise en charge ambulatoire ne permet pas d'apporter d'évolution satisfaisante. Leur cadre dépendra de l'objectif et de la problématique. Elles peuvent durer d'une semaine - pour une évaluation d'une problématique de jeux vidéo – à quelques semaines - dans le cadre des troubles du comportement alimentaire - à un bilan. Ces hospitalisations sont toujours consenties et discutées avec les patients.

 

 

Espace documentaire

Recherchez et consultez les ressources documentaires.

En savoir plus »

 

Création site internet : Agence web Images Créations